Gabriela Toscano Carrasco
crédit photo : Pao La Diva

> L’artiste :

« Ma première confrontation artistique, j’avais 4 ans, visite scolaire à la villa Dubuffet en banlieue. Fascination, et plus tard émerveillement devant cette gigantesque installation qui jette dans la gueule de l’imaginaire de l’artiste.
L’art c’est un langage, une façon de penser et faire qui rejoint le besoin d’être originale que j’ai depuis petite. Une volonté de creuser ma capacité à me représenter les choses dans ma tête, rêver et concrétiser des bouts de trucs, papier photos toile ou mur, à regarder sentir ou toucher. Et c’est venu plus tard, volonté de résonner avec des thématiques de mon temps qui me touchent : écologie, féminisme. »

> L’oeuvre // une série de photographies :

c’est l’histoire d’une fille qui peut importe son expression, porte toujours une grande tristesse sur son visage, qui comme elle dit lui vient d’évènements difficiles de son enfance
parfois c’est intense et c’est subtil parce que ce masque reflète un aspect intime de son être, celui qu’elle garde la plupart du temps en silence et qui représente un fardeau