Pour cette oeuvre de la quinzaine, on met en lumière le travail de Lady Pink, pionnière du graffiti et de l’art mural féminin. Nous avons traduit le texte qui est sur son site pour vous la présenter.

Lady Pink est née en Equateur et a été élevée à New York. Elle réside maintenant à la campagne au nord de la ville. En 1979, elle a commencé à faire des graffiti et a vite été connue comme la seule femme capable de rivaliser avec les garçons de la sous-culture du graffiti. Pink a peint des rames de métro entre 1979 et 1985. En 1982 elle a joué le rôle principal dans le film « Wild Style ». Ce rôle et d’autres contributions significatives dans le graffiti ont fait d’elle une figure culte de la subculture hip-hop.

Au lycée, elle exposait déjà ses peintures dans des galeries d’art, et à l’âge de 21 ans elle a eu sa première exposition personnelle au Moore College of Art. En tant que participante majeure dans la montée de l’art du graffiti, les toiles de Lady Pink sont entrée dans d’importantes collections artistiques telles que le Whitney Museum, le MET à New York, le Brooklyn Museum ou encore le Musée Groningen de Hollande. Elle s’est établie dans le monde des beaux-arts, et ses peintures sont très prisées par les collectionneur-euses.

Aujourd’hui, Lady Pink continue de créer de nouvelles peintures sur toile qui expriment sa vision personnelle unique. Elle partage aussi ses 30 années d’expérience avec des adolescent-e-s en organisant des ateliers de peinture murale et en donnant des conférences à des étudiant-e-s du monde entier.