Le frisson de l’appropriation culturelle vient de l’accès à l’authenticité perçue de la sexualité Noire, le succès de l’appropriation culturelle réside dans l’abandon de sa forme naturelle. Le transfert sur un corps Blanc élève l’action. Ce n’est plus primitif parce que tandis que la culture non-Blanche est considérée comme enracinée dans l’instinct, la culture Blanche est vue comme une intention. La manucure élaborée, comme celle qu’arbore Miley {Cyrus} maintenant, apparaît comme sophistiquée sur une fille Blanche, c’est un choix esthétique, tandis que sur une fille Noire on pense qu’elle ne connaît pas mieux. Les Blancs qui veulent être branchés en s’appropriant la culture non-Blanche le font en espérant être récompensés pour les choix qui sont vus comme inhérent aux personnes non-Blanches. C’est ce que la futée Miley essaie de faire transparaître.

– Ayesha Siddiqi, “Can the White Girl Twerk?

― CITATION // Appropriation culturelle et Twerk